Certains événements sont plus importants que d’autres dans la vie. Comme celui d’une gifle donnée en pleine cérémonie des Oscars et celui d’une guerre qui fait rage en Europe de l’Est.

Je ne juge personne, loin de moi cette prétention.

Mais le fait de voir que la gifle de Will et la guerre en Ukraine ont une couverture médiatique presque aussi intense qu’une découverte extraordinaire qui changerait le sort de l’humanité, me chagrine un peu.

Il y a eu de tout : les analystes qui partent dans leurs interprétations de la situation en prenant position, les juges des réseaux sociaux qui enchaînent les leçons de morale les unes après les autres, les partisans qui justifient un acte violent et les justiciers du net qui défendent leurs perceptions du bien et du mal en exposant au grand public la vie d’autrui …

Le comportement de l’être humain ne cesse de m’impressionner.

La balance des valeurs humaines est déséquilibrée en ce moment ne trouvez-vous pas ?

Une gifle, et toute une vie s’est effondrée.

Un moment d’égarement et toute une image s’est écroulée, comme un château de cartes.

Dans la balance de la vie, une erreur a plus de poids que tout le bien que vous pouvez faire dans votre vie. Peu importe qui vous soyez, une personnalité publique ou pas, vous n’avez plus le droit à l’erreur. Le Big Brother sociétal vous a à l’œil.

Que dois-je dire maintenant aux entrepreneurs que j’accompagne ?

Moi qui leur enseigne le côté positif de l’erreur, comme étant une expérience et un apprentissage pour avancer et s’améliorer dans la vie.

La violence physique n’est jamais un bon moyen pour régler un conflit. Une gifle ou une bombe ? Que choisir ?

Je suis bien placé pour vous parler de la guerre du Liban et de la culture des claques associées à une bonne éducation.

Et que dire de la violence psychologique ?

Savez-vous ce qui me chagrine le plus ? C’est cette habitude qui prend racine dans nos sociétés, celle de lyncher les gens publiquement et gratuitement au moindre faux pas. Et parfois, juste pour le plaisir de le faire ou le plaisir que ça procure. Flippant, non ?

Nous avons tous une part de responsabilité dans notre évolution en tant qu’individu et celle de notre société dans l’ensemble. Personne n’est parfait.

Laissons tomber les masques et l’hypocrisie. Soyons fermes certes mais tolérants.

Je reste confiant que l’être humain est bon.

Habib ABI KHALIL – Conseiller – Coach – Entrepreneur. Je travaille avec l’humain, pour développer les entreprises de demain.

Vous aimez mes articles ? N’hésitez pas à les partager autour de vous aussi. MERCI.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.