Il n'y a pas de question idiotes, seulement une réponse idiote

Je me rappelle de certains moments de mon #enfance où je n’osais pas poser des questions, surtout en classe, devant les copains.

J’étais curieux mais poser une question pour mieux comprendre certaines choses était comme un aveu de faiblesse vis-à-vis des autres. .
Même jeune, j’avais une « image » à entretenir, quitte à faire semblant coûte que coûte pour toujours rester fort.

Peut-être était-ce la #pression de l’aîné infaillible de la famille ? Porter des #responsabilités a un prix.

Aujourd’hui, des #questions, j’en pose ! Je n’ai pas #honte de dire que je ne sais pas.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure locale: 9:45am EST