Ma réflexion du vendredi 08 mai 2020 :

Je trouve que le chat est un animal très propre.

Quand il a fini de faire ses besoins, il gratte instinctivement le sol autour de lui pour les « enterrer » ou les cacher.

Personnellement, je trouve ça extra. Un recyclage biologique des besoins. Il est bien programmé à rester propre celui-là.

D’ailleurs, il se lèche presque tout le temps. On dirait un capricieux qui fait plutôt confiance à sa langue pour se nettoyer et en même temps, a horreur de l’eau pour se laver. Comme quoi, nous n’avons pas besoin de l’eau pour rester propre. Mais ce n’est pas le sujet de ma réflexion de ce jour.

Aujourd’hui, je vais plutôt vous parler de MON chat et comment ce petit minou nous ressemble, nous, les humais ou plutôt l’inverse.

Je vous explique.

Mon chat fait ses besoins dans une litière qui a la forme d’une petite niche en plastique avec son fond de sable.

Une fois qu’il a fini, il passe des minutes à gratter partout, même la paroi en plastique de sa litière.

On s’entend tous qu’il n’y a pas de sable qui risque un jour de tomber de cette paroi pour cacher ce qu’il vient de faire malgré ses efforts quotidiens de grattage.

On dirait un programme qui se déclenche en mode séquentiel : poupou, lever papatte, gratter, cacher, sortir de la litière.

Je me suis demandé un jour s’il va se rendre compte que c’est du plastique et que ce qu’il fait ne sert strictement à rien.

Je n’ai pas l’impression qu’il a compris. Il le fait à chaque fois, encore et encore.

L’autre jour, je terminais mon épicerie et j’attendais religieusement dans la file mon tour de passer.

Grande stupéfaction !

Ils ont embauché des chats pour nettoyer le plexiglas devant la caisse (c’est la mode en cette période de pandémie) après le passage de chaque client !

Vu le temps que ça prend maintenant pour payer son épicerie, on a le temps d’observer autour de soi et imaginer des choses.

A chaque passage, une personne surgie et nettoie toute la zone de la caisse avec son pschitt désinfectant et quelques papiers de sopalin. A la regarder faire, j’avais l’impression de voir mon chat gratter la paroi en plastique de sa litière.

Connaissez-vous l’effet placebo ?

Cet effet qui consiste à vous faire croire qu’une substance lambda est capable de vous soigner ou vous protéger alors qu’en réalité, il n’en est rien. Tout est dans votre tête et ce que vous avez envie de croire.

Votre cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est vrai ou faux. Sacré cerveau.

J’ai toujours dit que cet organe était con et complexe à la fois. Il me fascine et fascinera encore et toujours !

Je ne sais pas combien d’effet placebo sommes-nous entrain de vivre en ce moment mais certains sont nécessaires pour garder l’espoir et le moral.

On dirait que ça nous aide à passer à travers des durs moments.

En tout cas, en ce qui me concerne, je souris à chaque fois que je passe en caisse maintenant.

Je ne peux plus m’empêcher de penser à mon chat grattant les parois de sa litière.

Habib ABI KHALIL – Conseiller – Coach – Entrepreneur. Je travaille avec l’humain, pour développer les entreprises de demain.

Vous aimez mes articles ? N’hésitez pas à les partager autour de vous aussi. MERCI.


1 commentaire

Pirard · 12 mai 2020 à 20h41

Tout à fait d’accord avec toi Habib.
Mais je crois que le lavage rassure….
Intox ? Info?
Je ne sais pas…. mais ….
ÇA RASSURE…..

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure locale: 11:08am EST