Que faire face à un chien enragé qui ne vous laisse pas l’approcher, vous aboie dessus tout le temps et vous mord si vous le touchez ?

La première réaction face à ce genre de comportement inhabituel du meilleur ami de l’homme est une réaction de protection déclenchée par une peur qui classe automatiquement le chien dans la catégorie des menaces qu’il faut éliminer.

Il est devenu l’élément perturbateur d’un environnement de quiétude dans lequel nous vivons.

L’abattre semble la solution qu’il faut appliquer rapidement pour son bien et le nôtre.

Pourtant, certaines personnes regardent la même situation d’un autre angle et passent à travers les premières impressions.

Elles essayent de mieux comprendre l’origine d’un tel comportement pour décider des bonnes actions à mettre en place.

C’est ce qu’un homme a fait quand il a récupéré chez lui ce chien enragé.

Le pauvre animal vivait dans une famille qui le battait régulièrement. Sa confiance en l’humain était brisée et il se mettait en mode de défense agressive pour sa propre survie. Pour lui, tous les humains sont cruels.

La volonté de cet homme à (re)gagner la confiance du chien pour lui montrer qu’il n’avait plus rien à craindre, a nécessité une patience remarquable. Il semble qu’il n’était pas à sa première expérience de ce genre.

Son approche est graduelle et adaptée au comportement du chien. Il l’a approché au début avec une tenue complète de protection et des gants pour éviter les morsures. On dirait qu’il comprenait la méfiance du chien et son agressivité. Il lui parlait avec des mots doux et rassurants.

Une relation de confiance mutuelle se mettait en place.

L’homme retirait au fur et à mesure ses protections, le chien baissait au fur et à mesure sa garde. L’homme savait qu’il ne sera pas mordu et le chien savait qu’il ne sera pas battu.

Ils ont fini par rétablir un lien qui a évité à ce pauvre chien d’être abattu, lui permettant ainsi de trouver du réconfort au sein d’une nouvelle famille qu’il l’a bien intégré.

Et si ce chien enragé était un adolescent perturbé ? ou un étranger immigré ? ou un inconnu désorienté ?

Nous avons tous vécu des expériences qui expliquent et conditionnent nos comportements d’aujourd’hui. Toutes nos croyances et nos perceptions sont liées à nos histoires de vie.

L’autre n’est pas si différent de nous à vrai dire. L’ouverture d’esprit permet de dépasser sa peur et fraye un chemin vers la création d’une nouvelle histoire commune.

Toutes les vies comptent après tout. 😊

Habib ABI KHALIL – Conseiller – Coach – Entrepreneur. Je travaille avec l’humain, pour développer les entreprises de demain.

Vous aimez mes articles ? N’hésitez pas à les partager autour de vous aussi. MERCI.

Catégories : DiversEmotionsHistoire

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *